Rare à l'état naturel

by Ellemetue

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      $10 CAD  or more

     

  • Record/Vinyl + Digital Album

    Includes unlimited streaming of Rare à l'état naturel via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    ships out within 3 days
    edition of 200 

      $15 CAD or more 

     

1.
2.
00:42
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
12.

credits

released September 26, 2016

Composé et enregistré par Mingo l'Indien et Nunu Métal du groupe Ellemetue

Mastering fait aux États-Unis
d’Amérique par John Wilson
Design et création graphique par
Patrick Vézina

tags

license

all rights reserved

about

Ellemetue Montreal, Québec

Ellemetue, le nouveau projet musical de Mingo l’indien (Les Georges Leningrad) et de Nunu Métal. Leurs paroles surréalistes chevauchent un intrigant mélange de style électronique, classique et populaire. Inspiré de photos-romans et de littérature ésotérique, le duo incarne un chant chevaleresque...à suivre ... more

contact / help

Contact Ellemetue

Streaming and
Download help

Redeem code

Track Name: Les chevaliers de la mort
Les chevaliers de la mort parcourent le paysage de l’enfer Leur manteau flotte derrière eux et leur visage à demi-voilé laisse paraître des os blancs dépourvus d'attributs terrestres Comme des vagabonds à travers les vies ils filent vers le chemin indiqué par la main Tous font face, sauf l’aigle, qui est de profil Leurs épées éclatantes sont pointées vers la lune et les chiens, de couleur chair, aboient à leur passage La morale cosmique a été transgressée L’enfant aux cheveux longs de l’impératrice divine a
été kidnappé Capable d’engendrer éternellement, ses deux sexes réunis en un seul, elle fera naître une armée Les vibrations de ses contractions éveillent les consciences endormies Les chevaliers de la mort sont trois et non une multitude Sur la montage déserte, pavée de mains et de pieds, la victoire approche Lorsque le carcan rouge sera posé sur les longs cheveux la transmutation métallique du globe d’or opèrera et l’humanité disparaîtra L’enfant androgyne tombera alors sur le sol et apportera une noirceur venant de l’infini
Track Name: Tous les chemins mènent à Rome
Tous les chemins mènent à Rome, à Rome, à Rome Vous y rencontrerez des hommes, des hommes Masaccio, Uccello, Della
Francesca, Sandro, De Vinci, Raphaël, Bellini, Mantegna, Titien et Michel-Ange Tous les chemins mènent à Rome, à Rome, à Rome Vous y rencontrerez des hommes, des hommes Tous les chemins mènent à Rome, à Rome, à Rome Vous y rencontrerez des hommes, des hommes Lupercus, Phébus, Jupiter, Bacchus, Romulus, Pluton, Orcus, Vulcain, Sylvain, Mars et Cupidon Tous les chemins mènent à Rome, à Rome, à Rome Vous y rencontrerez des hommes, des hommes
Track Name: Nouvelle armée du tango
J’ai vécu à Londres, à Hong Kong, à Paris À Paris... Une existence libre Fille de ville, fille de joie, fille de vie C’est par les journées sombres que revient mon passé Mon passé... De l’étrange provenance de ma cicatrice en forme de clé Au bal des charités, dans mon verre de sherry De sherry... J’ai vu jaillir la mort, qui dansait, qui glissait le tango
Track Name: Crâne de cristal
Installe-toi Respire tranquillement Ferme les yeux Ça bouge, c’est vivant Tu peux sentir la lumière vraiment comme des flashs phosphorescents Imagine un lac où l’eau des glaciers vient se vider tous les printemps Imagine ton corps si léger qu’il peut marcher sur l’eau des glaciers Un regard autour et le souffle court tu aperçois les montages immenses Des avalanches Ça te fait penser aux plaques tectoniques qui bougent sous tes pieds Ouvre ton inconscient automatiquement Tes muscles se relâchent Ta tête bascule Tes paupières sont lourdes Tu ne sens plus tes jambes Ton esprit se détache de ton crâne de cristal À trois tu te rendors Un, deux, trois... À l’origine de ces montages, ces glaciers, elles ont divisé les continents Pourquoi, humains, sommes-nous séparés Ces phénomènes naturels peuvent l’expliquer Imagine le bing, imagine le bang, imagine le boum de cette collision De ce feu ardent la vie s’est créée Ève, Adam et tous les péchés
Track Name: Science des signes
D’une façon X il soulève les pierres de l’Égypte Et pourtant... Il
me semble pareil à tous ces gens La nuit il contemple les reflets du Nil Qui naissent et meurent comme naissent et meurent les esclaves À l’horizon il connaît la violence d’un ciel où les astres se cognent aux étoiles D’une façon X il taille les pierres de l’Égypte et nul ne sait comment il les transforme en des sphinx géants La science des signes sans référence précise est invisible au réel observable Il peut marcher des déserts sur la pointe des pieds suspendu devant le mirage de ses adorations
Track Name: Labyrinthe de cuir
La lumière cramait les murs du labyrinthe de cuir et dessinait des zigzags comme des zips Un ex-chanteur d’opéra mis en quarantaine sans sous-vêtement ni rien Les parois fondaient sous la chaleur torride Odeur perfide animale comme une peau Un ex-hors-la-loi mis aux calendes grecques sans sous-vêtement ni rien À la croisée d’une couture de cuir, une voix déchire en lanières de cuir, les culs-de-sac de cuir L’ex-hors-la-loi longe les murs de cuir dans un crissement subtil de cuir, de cuir Dans son plus simple appareil de cuir, l’ex-chanteur le projette sur le sol de cuir Les bandes de cuir se nouent en tresses de cuir Les cordes de cuir les fouettent comme des martyres de cuir
Track Name: Falaise de Kuiper
Il y a des minimums maximums Toujours est-il que je crie que je m’ennuie Ta tête au maximum au minimum me donne désir
Il y a des maximums minimums Toujours est-il que je tremble que je complique Ta tête au minimum au maximum me donne...
Track Name: Métal en blanc
Les lézards illuminatis déploient leurs ailes propulsés par le feu d’une éruption volcanique Ils déchirent la stratosphère Leurs écailles se fondent au champ magnétique comme des lames en fusion Les lézards illuminatis pénètrent la treizième dimension de leur queue ardente Les vagintaux carnivores gardiens de la forêt pelvienne aveuglés par l’éclipse Les lézards illuminatis une fois descendus sur Terre camouflent leur vrai corps Et de leur langue vénérienne embrassent les danseurs qui brûlent le dance floor du métal en blanc Prends ma main lézard illuminati Emmène-moi! Au revoir syphilis